En réponse à :

Le travail peut-il faire mal au cul ?

mardi 11 mars 2008 par Jean-Francois Chazerans
La sphère de la circulation des marchandises, où s’accomplissent la vente et l’achat de la force de travail, est en réalité un véritable Eden des droits naturels de l’homme et du citoyen. Ce qui y règne seul c’est Liberté, Égalité, Propriété et Bentham. Liberté ! car ni l’acheteur, ni le vendeur d’une marchandise n’agissent par contrainte ; au contraire ils ne sont déterminés que par leur libre arbitre. Ils passent contrat ensemble en qualité de personnes libres et possédant les mêmes (...)

En réponse à :

Ce qu’est devenu le travail ...

mercredi 12 mars 2008
Je ressens moi aussi ce titillement à l’arrière de ma personne. Cet autocollant me fait penser à quel point je dois de plus en plus faire face au stress. Mais le véritable problème est plus philosophique. De quoi l’être a t-il besoin ? C’est toujours cela qui revient régulièrement sur le tapis... Avons-nous tous besoin de ces cadences infernales qui ne nous ressemblent pas ? Le travail conçu par un libéralisme sauvage oublie l’être ! Nous sommes même au boulot dans une logique du paraître. La théorie du canard est de mise (bien profonde) ! Le canard c’est celui qui avance lentement sur l’eau en faisant le beau mais qui quand on regarde de plus prêt pédale avec ses petites papatounettes comme un malade pour avancer ! L’ignominie du politique actuel, c’est de parler du stress en prenant un air outré, créer un observatoire de la saloperie ou prendre quelques mesures pour faire oublier qu’on défend un libéralisme sans âme qui se moque bien du stress de notre armée de pauvres... Oui il faut nous indigner de cette utilisation de période électorale...

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d'indiquer ci-dessous l'identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n'êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Identifiants personnels


[s'inscrire] [mot de passe oublié ?]